08/11/2016

Collaborer dans le cadre du travail n'est pas une option, c'est juste quelque chose que nous devons tous faire. En fait, « la stimulation et la promotion du partage d'informations et de connaissancesentre les employés sont considérées comme très importantes par 71 % des organisations »  et la plupart d'entre elles seraient d'accord pour dire qu'il s'agit de facteurs cruciaux de réussite.

Pourquoi est-il aussi difficile de travailler ensemble ? 

Collaborer dans le cadre du travail n'est pas une option, c'est juste quelque chose que nous devons tous faire. En fait, « la stimulation et la promotion du partage d'informations et de connaissancesentre les employés sont considérées comme très importantes par 71 % des organisations »  et la plupart d'entre elles seraient d'accord pour dire qu'il s'agit de facteurs cruciaux de réussite. Donc, si nous pensons tous vraiment qu'il est essentiel de travailler ensemble, pourquoi ne le faisons-nous tout simplement pas ? Pourquoi trouvons-nous que c'est fastidieux et frustrant, et pourquoi est-il réellement aussi difficile de travailler ensemble ?

La collaboration demande des efforts

Un rapport Forrester réalisé en mars 2016 par Art Schoeller intitulé « Define Business Value In Collaboration » (Définir la valeur commerciale en collaboration) confirme que l'augmentation du nombre de personnes contribuant à mener ou à perfectionner une activité commerciale peut aboutir à une amélioration considérable des résultats. Alors que nous voyons et comprenons l'effet de l'action collective sur l'internet ouvert, il nous manque souvent les connaissances culturelles et technologiques nécessaires pour parvenir aux mêmes résultats dans notre environnement de travail. Pourquoi est-ce ainsi, que se passe-t-il vraiment ?

Selon Frédéric Laloux, lorsque nous arrivons au bureau le matin, lorsque nous nous rendons chez un client ou lorsque nous décrochons le téléphone, nous enfilons notre « masque professionnel ». Nous ne sommes pas totalement nous-mêmes, en réalité nous ne sommes qu'une toute petite partie de nous-mêmes.

Dans son ouvrage intitulé « Reinventing Organizations » (Réinventer les organisations), M. Laloux explique que nous ne sommes que 1/16 de nous-mêmes, et que le reste de « nous » est caché derrière le masque. Vous vous demandez peut-être pourquoi nous avons besoin de ce masque ? Pour nous protéger bien sûr, des jugements, des critiques, et même éventuellement des guets-apens. Nous devenons des « animaux professionnels ». Par conséquent, la créativité d'équipe et  l'efficacité sont entravées, tout simplement parce que les membres de l'équipe dissimulent 15/16 d'eux-mêmes derrière leur masque.

Malheureusement, nous dépensons beaucoup d'énergie à maintenir ce masque, et  travailler ensemble exige des efforts. Et ces efforts ne sont pas toujours immédiatement récompensés.

La collaboration prend du temps

Les organisations sont devenues de plus en plus complexes. Selon le Boston Consulting Group (BCG), « l'indice de complexité » a été multiplié par 6 au cours des 60 dernières années, ce qui rend la collaboration encore plus chronophage. Chief Executive cite le rapport du BCG : « dans les 20 % d'organisations les plus complexes, les cadres passent 40 % de leur temps à rédiger des rapports, et 30 % à 60 % de leur temps dans des réunions de coordination. Cela ne leur laisse pas beaucoup de temps pour travailler avec leur équipe. »

Et ce n'est pas tout, mais plus une organisation est complexe, plus les travailleurs de la connaissance passent de temps à rechercher des informations. Selon Art Schoeller de la société Forrester, « plus de la moitié des personnes occupant des fonctions à forte rémunération telles que la vente (52 %), les services professionnels (55 %), et l'informatique/les technologies (53 %) consacrent au moins une heure par jour à des activités de recherche. »2 Tirer profit des connaissances collectives s'avère extrêmement chronophage.

Les outils de collaboration sont décevants

Le partage d'informations et de connaissances est indispensable, comment les entreprises s'y prennent-elles donc pour faciliter la collaboration ? Elles mettent au point des outils. Cependant, « dans quatre sociétés sur dix, la qualité des outils de productivité collaborative et personnelle est jugée faible ». 

Les principaux défis sont bien connus, notamment :

• « des outils et une ergonomie faciles à utiliser »

• « l’inter-opérabilité entre les solutions »

• « l’accès aux applications à partir des appareils mobiles »

Vous pouvez rendre la collaboration moins pénible

Le succès peut véritablement être ramené à deux composantes clés – les personnes et la technologie.

Et il s'agit d'abord des personnes. Frédéric Laloux propose un certain nombre de moyens permettant de libérer le potentiel collaboratif à l'aide de ce qu'il nomme l'autogestion, la totalité et l'objectif évolutif. En d'autres termes, libérer les employés du poids de leur hiérarchie, de leur « masque professionnel », et du diktat de la « vision d'entreprise ».

En ce qui concerne la technologie, alors qu'elle offre une multitude d'outils, ceux-ci ne répondent souvent pas aux principaux défis susmentionnés, comprenant la facilité d'accès, l'interopérabilité et la mobilité, et peu d'employés les adoptent donc.

Si vous recherchez un nouvel outil capable de permettre à vos employésde s'engager, spontanément et de garder le contrôle, essayez Rainbow.  La cerise sur le gâteau, c'est que c'est gratuit ! Dites-nous ce que vous en pensez.

1. NetMediaEurope, janvier 2016

2. Define Business Value In Collaboration, Forrester, mars 2016

3. Reinventing Organizations, Frédéric Laloux

4. NetMediaEurope, janvier 2016

5. Reinventing Organizations, Frédéric Laloux

No author selected.

Contenu associés
14/06/2018
Comment réduire le nombre de réunions au bureau ?

60% des répondants à notre étude pensent que les outils de communication et de collaboration permettent de réduire le nombre de réunions.

06/06/2018
Shadow IT : quel équilibre trouver entre sécurité et expérience utilisateur ?

Les outils de communication et de collaboration utilisés par les employés au travail ne sont pas toujours conçus uniquement pour un usage en entreprise, au grand regret de la DSI.

05/06/2018
3 compétences incontournables pour rattraper le train du digital

62% des répondants à notre étude pensent qu’il y a une inégalité croissante entre les initiés au digital et les autres.

04/12/2017
Travail collaboratif : surmonter la résistance au changement

Choisir un bon outil de collaboration est un acte décisif pour une entreprise.

Voyage au bout de l’enfer … du télétravail

Nous avons découvert dans un précédent article la meilleure manière de réussir le passage en télétravail.

20/10/2017
La multiplication des silos : un nouveau défi pour les salariés

87% des marketeurs utilisent les médias sociaux en entreprise.

Read More